61% de réussite dans la lutte de Two Sides contre les allégations environnementales infondées

Posté par: Hadrien COTTIN 19/09/2017

Two Sides, l'initiative mondiale visant à promouvoir la durabilité de l'imprimé et du papier, dévoile un taux de réussite de 61% dans son effort de persuasion des entreprises mondiales visant à éliminer les allégations erronées en matière d’environnement. 

601 des principales sociétés mondiales ont été analysées par Two Sides, notamment les banques, les services publics, les entreprises de télécommunications et d'assurance. 460 de ces entreprises recouraient à des allégations infondées en matière d’environnement dans leurs activités marketing et communication. Jusqu'à présent, 278 de ces entreprises ont supprimé les énoncés problématiques, un résultat direct de l'engagement continu de Two Sides.

Martyn Eustace, Président de Two Sides, explique : « Nous sommes ravis que les efforts en cours et les actions de Two Sides aient un effet aussi important sur certaines des organisations les plus importantes et les plus influentes au monde. Mais il ne doit pas y avoir de place pour un excès de satisfaction, et il reste encore beaucoup de travail à faire pour que l’ensemble des entreprises cesse de délivrer un message trompeur. »

Plusieurs grandes entreprises mondiales recourent toujours à des allégations environnementales inexactes et parfois trompeuses pour encourager les consommateurs à « passer au zéro papier », au profit d’une communication intégralement numérique. Et ce en dépit de la législation et des règles existantes en matière de publicité qui devraient empêcher d’induire en erreur les consommateurs.

« C'est extrêmement frustrant et inacceptable », poursuit Martyn Eustace. « Les professionnels du marketing dans certaines des sociétés les plus performantes au monde ont recours à des allégations environnementales infondées pour persuader les consommateurs de passer d'une communication papier à une communication numérique. Beaucoup de consommateurs ont toujours une forte préférence pour le papier, mais ils souffrent d’un manque d'informations claires et précises. En vérité, le papier subit un déficit de confiance en termes d’environnement, alors qu’il s’appuie sur une ressource naturelle, renouvelable et recyclable, ce qui devrait en faire un moyen hautement durable de communiquer. »

Les équipes mondiales de Two Sides ont maintenu une détermination implacable à s'attaquer à ce Greenwashing (le fait d’habiller un message commercial de justifications environnementales infondées), d’où des résultats croissants dans leurs pays respectifs.

France

Hadrien Cottin, Directeur de Two Sides France, indique : « De mauvais réflexes se sont installés. S’en prendre au papier comme bouc-émissaire du développement durable est devenu chose courante. Parfois par simple méconnaissance, parfois comme argument dans l’air du temps pour accompagner, par exemple, la vente d’une solution de numérisation de documents. La lutte contre les idées reçues doit être permanente. En recourant au dialogue, à la pédagogie et à la transparence sur ce que sont le papier, le recyclage et la gestion durable des forêts. »

Amérique du Nord

Phil Riebel, Président de Two Sides North America, commente : « Plus de 88 grandes entreprises, dont beaucoup figurant dans le classement Fortune 100, ont maintenant modifié ou supprimé des allégations environnementales trompeuses concernant l'imprimé et le papier pour se conformer aux lignes directrices sur le marketing environnemental propres à chaque pays. Nos discussions avec les principaux responsables du marketing et du développement durable ont été très productives et nous sommes ravis de la collaboration des plus importantes organisations américaines. Grâce à une meilleure compréhension des caractéristiques durables uniques des produits papier, les allégations telles que « Soyez écologique, passez au zéro papier » ou « Sauvez un arbre » doivent progressivement disparaître.

Australie

Kellie Northwood, Directrice générale de Two Sides Australie et Nouvelle-Zélande indique : « Il en va de notre responsabilité, en tant qu'industrie mais aussi en tant que citoyens et consommateurs, de lutter contre la désinformation sur l'impact des différents canaux de communication. Le Greenwashing est l'une des grandes menaces dans la galaxie du développement durable. C’est pourquoi nous travaillons d’arrache-pied pour que les entreprises qui diffusent des contre-vérités corrigent leurs communications. Parmi les entreprises que nous avons contactées, 73% ont déjà modifié leurs argumentaires anti-imprimé.

Brésil

« Cette année, Two Sides Brésil a fait de la lutte contre le Greenwashing sa priorité numéro un », confirme son Directeur, Fabio Arruda Mortara. « Notre plus grand succès en 2017 a consisté à aboutir à un accord avec le Tribunal de justice de São Paulo, en vue du retrait des contenus non fiables quant à leurs propres imprimés. Les dernières études montrent que l’industrie papetière assure une gestion durable de la forêt, qui est son outil de travail. Tout le monde a le droit de savoir que l'imprimé et le papier ne sont pas par nature hostiles à l'environnement, mais qu’au contraire ils ajoutent une immense valeur à notre culture. »

Afrique du Sud

Deon Joubert, Directeur général de Two Sides Afrique du Sud, ajoute : « Nous nous engageons fortement auprès des entreprises et des institutions gouvernementales en ce qui concerne leur messages environnementaux à destination de leurs clients et des citoyens. On ne peut qu’être préoccupés en constatant que la pensée commune continue de relier utilisation du papier et destruction des forêts. Le bénéfice environnemental de forêts gérées durablement demeure méconnu, et pourtant il est réel. Mais quelques signes positifs montrent que notre message progresse et que l’attachement au papier demeure. Par exemple, une récente étude menée par le cabinet Toluna montre que 92% des consommateurs sud-africains souhaitent choisir la façon dont ils reçoivent les communications des entreprises et du gouvernement. Le papier n’a pas dit son dernier mot. »

Colombie

Isabel Riveros, Directrice générale de Two Sides Colombie, commente : « Au cours de la première année de la campagne, nous avons pu faire en sorte que le gouvernement supprime toute mention du « zéro papier » de son plan de développement national pour les quatre prochaines années. Pour autant, le défi continue. Il est même permanent. »

Royaume-Uni

Jonathan Tame, Directeur de Two Sides UK, ajoute : « Nous menons une campagne très active quant à la recherche et à la suppression des allégations environnementales infondées au Royaume-Uni, avec un taux de réponse très encourageant. 83% de toutes les entreprises que nous avons contactées ont accepté de supprimer les messages trompeurs ; dans de nombreux cas, nous avons même aidé les organisations à modifier leurs lignes directrices en matière de communication marketing. »

Martyn Eustace conclut : « Les consommateurs ne devraient pas être induits en erreur et encouragés à passer au « zéro papier » sur le fondement de messages marketing prétendument « verts », mais en réalité trompeurs.

Les bénéfices environnementaux du papier sont passés sous silence du fait de ces messages sommaires.

Le papier est un produit renouvelable et recyclable qui, produit de manière responsable, peut être un moyen durable de communiquer.