LE MYTHE:

Les forêts plantées sont néfastes pour l’environnement.

LA REALITE:

Les forêts plantées bien gérées réduisent la pression exercée sur les forêts naturelles et fournissent de nombreux autres avantages
environnementaux.

Lightbulb

Les forêts plantées bien gérées réduisent la pression exercée sur les forêts naturelles et fournissent de nombreux autres avantages environnementaux.

Les forêts sont essentielles pour la transition vers l’économie verte. Les forêts plantées bien gérées sont un élément essentiel dans le mix forestier mondial.

« Les forêts plantées bien gérées peuvent être utiles dans la fourniture de divers biens et services forestiers et peuvent aider à réduire la pression sur les forêts naturelles. »
(Source : FAO, Évaluation des ressources forestières mondiales, 2015)

La forêt naturelle représente 93% de la superficie totale des forêts, les 7% restants étant occupés par les forêts plantées, soit 290 millions d’hectares.

Les forêts plantées :
• ne remplacent pas les forêts naturelles en Europe,
• sont plus productives et peuvent croître plus vite que les forêts naturelles,
• peuvent être certifi ées de manière indépendante,
• abritent de nouvelles installations de loisirs en plein air,
• préviennent la dégradation des sols et l’érosion,
• fournissent un habitat et un abri pour la faune sauvage,
• contribuent au développement rural.

« Les forêts plantées peuvent constituer des sources écologiques d’énergie renouvelable et de matières premières industrielles. »
(Source : WWF, Rapport Forêts Vivantes, 2012, Chapitre 4)

Les forêts plantées peuvent et doivent être bien gérées.
Des initiatives telles que les bonnes pratiques de la FAO pour la gestion des forêts plantées ou encore la certification forestière responsable des forêts peuvent aider à maintenir les écosystèmes et la biodiversité, à protéger les zones à hautes valeurs de conservation, à impliquer de multiples parties prenantes et à accompagner le développement économique.

La reforestation à l’échelle mondiale passera par l’expansion de la gamme des plantations.
• Dans « Forêts Vivantes », le WWF estime que près de 250 millions d’hectares de nouvelles plantations d’arbres devraient probablement être mis en place d’ici 2050, en raison de la croissance démographique et de l’évolution du PIB mondial. Et ce pour toutes les utilisations finales.
• 11 millions d’hectares pourraient être nécessaires en Europe.
• L’industrie du papier est un utilisateur important parmi d’autres, incluant le bois pour la construction et, de plus en plus, les biocarburants.

(Données : WWF, Rapport Forêts Vivantes, 2012, Chapitre 4)